Accueil  >  Activités & Projets  >  Classes de culture scientifique "aéronautique et espace" > Lycée Eiffel de Dijon : nouvelle option aéronautique

Rubrique Lycée Gustave Eiffel - Dijon

Lycée Eiffel de Dijon : nouvelle option aéronautique

Le 2 juin 2017 - CIRAS-Dijon

Une option aéronautique est proposée au Lycée Eiffel depuis septembre et aujourd’hui, une réflexion est engagée pour prolonger cette option.


Une option aéronautique est proposée au Lycée Eiffel depuis septembre ...


Le lycée Eiffel à Dijon a signé une convention avec le club d’aéromodélisme de Fontaine-lès-Dijon. « L’aéronautique est une option que les élèves peuvent désormais choisir. La classe entière de seconde a donc adhéré au projet et s’est inscrite dans cette démarche », se félicitait, il y a quelques mois, Catherine Fayolle, professeure principale de ces trente-quatre élèves particulièrement motivés.

Par groupes de six, les lycéens ont donc bénéficié des conseils avisés des membres de l’aéro-club. Par ailleurs, les élèves ont tous pris une licence et peuvent ainsi se perfectionner en dehors du temps scolaire.

En septembre, l’option aéronautique était présentée aux élèves de seconde du lycée Eiffel à Dijon. Photo archives Nicolas LEBLANC


... aujourd’hui, une réflexion est engagée pour prolonger cette option



Jacques Humbert, président de l’aéro-club fontainois, et Catherine Fayolle, professeure au lycée Eiffel à Dijon, autour des deux élèves Nicolas Renault et Mathilde Moussard. Photo N. L.

Depuis la rentrée, au mois de septembre, les trente-quatre élèves de seconde, section aéronautique, du lycée Eiffel à Dijon participent aux entraînements du club d’aéromodélisme de Fontaine-lès-Dijon, dispensés tous les samedis. Catherine Fayolle, professeure principale de cette classe, rencontrée samedi lors d’un entraînement, souligne qu’un module pour prolonger cette action est à l’étude pour la rentrée prochaine. ­Elle concernera la classe de première. « C’est en bonne voie ; nous attendons juste la confirmation », confie-t-elle. D’ailleurs, elle tire un bilan positif de cette convention : « Les intervenants sont passionnés et initient parfaitement les élèves à la pratique de l’aéromodélisme. D’autre part, nous sommes allés dernièrement visiter la base aérienne de Saint-Dizier (Haute-Marne, ndlr), après avoir visité les usines Robin, UTC Aerospace Systems et SKF ­Aerospace. Cela permet aux élèves de découvrir les différents métiers liés à l’aéronautique et de les aider dans leur choix ».

Un enthousiasme partagé par les ­élèves, à l’image de Nicolas ­Renault : « Cette option aéronautique m’a apporté de l’expérience et un savoir dans la façon dont on pilote un avion et comment il est construit. Actuellement, nous étudions la météorologie et ses conséquences sur les vols. J’aime le modélisme et l’aéronautique, c’est pourquoi j’aimerais ­devenir ingénieur dans ce domaine ». Même constat pour Mathilde Moussart : « Chaque semaine, durant deux heures, nous avons étudié les particularités des avions, la météo, l’histoire de l’aéronautique. Cette option correspond parfaitement à mes attentes, moi qui rêve un jour d’intégrer l’école de l’armée de l’air de Salon-de-Provence (Bouches-du-Rhône, ndlr) ».

Le point d’orgue pour tous ces lycéens interviendra vendredi 23 juin. Ils auront la chance de se rendre à Paris, au Salon du Bourget, qui réunira tous les acteurs de l’industrie mondiale de l’aéronautique et de l’espace. De quoi rêver encore un peu plus à leur, peut-être, futur métier…


Vos outils

Restez informé