Accueil  >  Activités & Projets > A Paray-le-Monial des lycéens veulent faire voler un Farman F40

Rubrique Projets pédagogiques

A Paray-le-Monial des lycéens veulent faire voler un Farman F40

Le 27 mars 2016 - CIRAS-Dijon

Mme S. Chevrot proviseure du Lycée Professionnel Astier de Paray-le-Monial a décidé, « d’associer les élèves à la construction de cet avion mythique et à la connaissance environnementale de l’appareil »


Une idée originale


L’idée est partie d’Epervans, une petite commune de Saône-et-Loire, à l’occasion des préparatifs du centenaire de 14-18, quand le maire Eric Michoux a lancé l’idée de construire l’avion F40, qui a équipé 40 escadrilles de la force aérienne pendant la Première Guerre Mondiale. Le Lieutenant-colonel Luc Pillot de Coligny, Délégué militaire départemental de la Saône et Loire, a été enthousiaste à l’idée de ce projet associant ainsi et naturellement le Président du Souvenir français, Jean-Claude Bernardet. De là est née l’association « Des Ailes au Monde » dont le nom fait référence à la citation « ils ont donné des ailes au monde », gravée sur le mémorial Farman. La présidence en revient, à Jean-Claude Boyer, directeur général des sociétés Farman à Tours et Escofier à Chalon (Groupe Galilé), et passionné d’aviation et d’histoire de l’aéronautique.


Le Lycée Astier s’engage


Mme S. Chevrot proviseure du Lycée Professionnel Astier de Paray-le-Monial a décidé, « d’associer les élèves à la construction de cet avion mythique et à la connaissance environnementale de l’appareil ». Le bureau d’études de Farman a reconstitué l’avion en 3D, notamment à partir d’une vingtaine de plans et de quelques photos fournis par le Service Historique de la Défense à Vincennes.
F40-3D


L’historique


Le F40 est à l’origine un avion d’observation, de bois et toile, équipé d’un moteur Renault de 80 chevaux, et mis en service en 1916, sur les champs de bataille de la Somme puis à Verdun. On leste l’appareil de quelques bombes et fléchettes que l’observateur jette par-dessus bord. Quelques mois plus tard, l’on y adjoindra aussi des mitrailleuses… Les Russes, les Anglais l’adoptent, tout comme les Italiens qui utiliseront cet avion dans les années 20 pour équiper leurs services de police. Les F40 survoleront même les Dardanelles !

farman_f40

Le F40 est retiré du front en 1917… Il servira ensuite à l’entrainement des pilotes. C’est d’ailleurs sur un appareil de ce type qu’Antoine de St. Exupéry a été breveté. Sur les quelques 5.000 appareils construits (dont 2.000 par les Frères Farman), quelques très rares survivants sont aujourd’hui dans les musées. D’où l’intérêt de refaire vivre sa mémoire.

Le Farman F40 a été construit à 5.000 exemplaires pendant la première guerre mondiale

En décembre 2015, une exposition pédagogique itinérante au Lycée Professionnel Astier de Paray-le-Monial a donné le coup d’envoi du projet.


Une réalisation de taille !


Le Lycée Professionnel Astier de Paray-le-Monial, prépare les lycéens à des baccalauréats professionnels dans les domaines de la maintenance, du bois, de l’aéronautique, de l’automobile et de l’électricité. Les élèves sont en charge de la réalisation de la nacelle en bois, partie majeure de l’avion. Dassault s’est engagé à fournir l’hélice et les entreprises Michelin et Renault ont décidé de s’associer au Groupe Galilé, avec comme but extrêmement ambitieux de faire voler le Farman F40 reconstruit le 11 novembre 2018.

Article d’origine

Vos outils

Restez informé