Accueil  >  Activités & Projets > Des nouvelles de l’espace 2/3

Rubrique Notre projet à bord de la station spatiale internationale

Des nouvelles de l’espace 2/3

Le 6 janvier 2017 - CIRAS-Dijon

Retour sur le projet CERES au Lycée Charles de Gaulle de DIJON !


« On était stressés avant le décollage et on en a encore des frissons...


On avait même l’impression d’être avec eux dans la navette. »
Ils s’appellent Kheira, Zouhair, Sarah, Constance, Alexis, Pauline ou Camille. Ils sont tous élèves au lycée Charles-de-Gaulle de Dijon et tous ont suivi le décollage de la fusée Soyouz depuis la base de Baïkonour, au Kazakhstan, jeudi 19/11 au soir, au lycée.

Les lumières de l’amphithéatre du Lycée Charles-de-Gaulle sont restées allumées tard, jeudi 17/11 au soir. Sur le grand écran : le décollage de la fusée Soyouz, avec, à son bord, l’astronaute français Thomas Pesquet. Il a pris avec lui des graines de moutarde préparées par les lycéens dijonnais

C’est Fabrice Diot, professeur de sciences et vie de la terre qui a animé la soirée.

Dans le cadre d’un projet mené par le Centre national d’études spatiales (Cnes), le lycée participe, lui aussi, aussi à l’aventure. Ses élèves ont préparé des graines de moutarde que l’astronaute français hydratera depuis l’espace pendant douze jours, sans doute en février. Les élèves feront de même sur un échantillon témoin, resté au sol. But du jeu : comprendre le rôle de la gravité dans l’orientation des plantes. Les élèves de Charles-de-Gaulle devraient également avoir la chance de pouvoir communiquer avec Thomas Pesquet à l’occasion d’un “duplex” organisé depuis le lycée du Creusot, en Saône-et-Loire, qui participe également à l’expérience. Enfin, il est prévu que l’astronaute français fasse la tournée des établissements participants, dont le lycée Charles-de-Gaulle, à son retour sur Terre, sans doute au mois de mai.


Les étapes du projet


1ère étape : 2015 : sélection des projets

Le lycée international Charles de Gaulle fait partie des 5 établissements scolaires retenus en mars 2015 par le CNES pour participer aux expériences scientifiques réalisées prochainement par l’astronaute Thomas Pesquet à bord de la station spatiale internationale (mission Proxima).

  • Problématique choisie par notre lycée : Pourquoi les racines poussent-­‐elles vers le bas ?
  • Hypothèse : les racines détectent la gravité (= gravitropisme)
  • Vérification : comparer la croissance racinaire au sol (1 g) et dans l’ISS (≈ 0 g)
  • Espèce choisie : la moutarde brune (Brassica juncea), plante emblématique de Bourgogne.

Nous collaborons avec le lycée Léon Blum du Creusot et le lycée de l’espace de Saint Orens, eux aussi sélectionnés sur des problématiques proches.

2ème étape : année scolaire 2015 -­‐ 2016, conception de l’expérience

Mise au point du protocole en MPS (34 élèves, photos ci-­‐dessous), en interaction avec le CNES, le CADMOS et l’université de Toulouse (laboratoire GSBMS).

Partenaires : Valérie Legué et François Bizet, chercheurs à l’Université de Clermont-­‐Ferrand et au CNES (conférence au lycée le 29/01/2016).

  • Présentation du protocole par les élèves des 5 lycées au CNES à Toulouse (11/2015)

Conception définitive de l’expérience, baptisée Cérès (CNES, CADMOS, ESA, NASA + les 3 lycées).
Installation des graines dans le modèle de vol par les élèves au CNES à Toulouse (06/2016).

3ème étape : année scolaire 2016-­‐ 2017, réalisation et exploitation

  • Présentation de l’expérience Cérès lors de la fête de la science au lycée (10/10/2016).
  • Mise en orbite par une fusée américaine Antarès à bord d’un vaisseau Cygnus (18/10/2016).
  • Installation dans le module européen Columbus de l’ISS.
  • Suivi en direct du décollage de Thomas Pesquet depuis le lycée avec la Société astronomique de Bourgogne (17/11/2016).

  • Mise en oeuvre de l’expérience Cérès par Thomas Pesquet (février -­‐ mars 2017)
    • hydratation des graines
    • installation des supports de graines dans la boîte.
    • programmation de la serre Veggie du module européen
    • installation de la boîte dans la serre.
    • photographies quotidiennes pendant 12 jours.

  • Réalisation par les élèves du témoin au sol de l’expérience, dans le cadre des TPE.
  • Réalisation du témoin par des collèges de Côte d’Or, en partenariat avec nos élèves, avec un kit pédagogique développé par les 3 lycées et le CNES.
  • Contact ARISS en direct depuis l’ISS entre le spationaute et les élèves (au lycée Léon Blum, notre lycée en a déjà obtenu 2 ces dernières années).
  • Analyse des résultats de l’expérience en TPE, en collaboration avec Agrosup et l’INRA de Dijon. (fourniture du matériel d’extraction et d’amplification de l’ARNm par « Sciences à l’école »)
  • Vidéo de l’expérience réalisée par nos élèves puis sous-­‐titrée en anglais, allemand, espagnol, russe et arabe.
  • Venue de Thomas Pesquet au lycée après son retour au sol (mai -­‐ juin 2017).

Document réalisé par Fabrice Diot, SVT @CERES_Dijon

Vos outils

Restez informé