search

Accueil  >  Activités & Projets  >  Classes de culture scientifique "aéronautique et espace" > Les radis du lycée Léon Blum ont quitté la terre !

Rubrique Lycée Léon Blum - Le Creusot

Les radis du lycée Léon Blum ont quitté la terre !

Le 20 octobre 2016 - CIRAS-Dijon

Suite à la rencontre avec Thomas Pesquet, Antares a envoyé la capsule Cygnus, qui contenait le précieux chargement, à la poursuite de l’ISS ...


Rencontre à Paris


51 élèves du projet ISS (station spatiale internationale)/Cnes du lycée Léon-Blum, accompagnés de Bernard Hessel, proviseur, et de l’équipe pédagogique du projet se sont rendus à la Cité des sciences de Paris, vendredi 07 octobre, sur l’invitation du ministère.
Ils ont pu poser quelques questions au spationaute Thomas Pesquet sur leur projet “Germination de graines de radis au sein de la station spatiale”. Une lycéenne a même posé une question en russe : « Les spationautes se font-ils toujours opérer de l’appendicite avant une mission spatiale ? » Thomas Pesquet a répondu très spontanément en russe (il parle cinq langues). Il a semblé particulièrement apprécier cet échange.
Dans la journée, les lycéens ont également croisé Najat Vallaud-Belkacem, la ministre de l’Éducation nationale, et Thierry Mandon, le secrétaire d’État chargé de l’enseignement supérieur et de la recherche.


Un projet de plus d’un an


Depuis maintenant plus d’un an les élèves du Lycée Leon Blum et l’équipe pédagogique, du projet « Germination de graines de radis dans la station spatiale internationale (ISS) », attendaient cet instant : le départ du vaisseau cargo qui amènera leur expérience dans l’ISS à plus de 400 km d’altitude. Ils n’étaient pas les seuls inquiets car, dimanche soir à 21 h, avant le départ du vaisseau spatial américain (Cygnus d’Orbital ATK), le spationaute français Thomas Pesquet Twittait « Godspeed Cygnus ! Prenez bien soin de certains de mes trucs pour l’ISS”.
Pensait-il à l’expérience Creusotine ? Ils étaient nombreux cette nuit devant leur ordinateur à attendre le départ du lanceur.


Lancement réussi


Quel soulagement lorsqu’à 1h46 la fusée s’éleva dans le ciel américain. Dans environ trois mois, Thomas Pesquet pourra réaliser l’expérience creusotine en impesanteur.
Des millions de personnes dans les Etats de la côte est des Etats-Unis de la Caroline du Sud au Massachusetts, ont été en mesure d’apercevoir les flammes des moteurs d’Antares quand elle s’est élevée dans le ciel dans une nuit très claire selon la Nasa.

La fusée s’est arrachée de son pas de tir à 19H45 locales (23H45 GMT). Cygnus s’est séparée du deuxième étage d’Antares près de dix minutes après le décollage pour se mettre sur orbite.


Nasa : Les images du décollage (réussi) de la... par lemondefr


A la poursuite de l’ISS


La capsule a déployé ensuite ses deux antennes solaires qui fournissent l’électricité, plus d’une heure après, a confirmé le centre de contrôle d’Orbital en Virginie pour commencer sa course poursuite de l’ISS qu’elle atteindra dimanche 23 octobre.

Une fois arrivée à proximité de l’ISS, la capsule sera saisie vers 10:00 GMT par le bras télémanipulateur de la Station, piloté par l’astronaute japonais Takuya Onishi et sa collègue américaine de la Nasa Kate Rubins, pour être amarrée sur le module Unity.

Pour cette nouvelle mission de fret vers l’avant-poste orbital, la sixième dans le cadre d’un contrat avec la Nasa, Cygnus transporte 2,3 tonnes de matériel, dont des approvisionnements pour les six membres d’équipage et des équipements pour des expériences scientifiques.

Plusieurs dizaines d’expériences seront effectuées dans l’ISS avec les matériaux et équipements apportés par Cygnus parmi lesquelles la combustion de carburant à des températures très basses et sans flamme visible ainsi que les graines de radis !

Cygnus restera attachée à la Station jusqu’en novembre. Elle sera finalement chargée de 1,3 tonne de déchets avant d’être désamarrée et de plonger dans l’atmosphère où elle se désintégrera.

Thomas Pesquet rejoindra la station et l’expérience des lycéens le 15 novembre.

Vos outils

Restez informé